Santé

Une nouvelle étude révèle comment l’aspartame cause la dépression et l’anxiété

28Views

La principale source de dépression et d’anxiété est un médicament qui a aussi un goût des centaines de fois plus sucré que le sucre.

Ce médicament a été illégal en Amérique pendant des décennies, jusqu’en 1980, lorsque la FDA a changé de “têtes” et que Big Pharma a pris la relève.

Vous ne pouvez que deviner ce qui a suivi : des médicaments sur ordonnance pour les adultes et les enfants qui souffrent de dépression, de crises de panique et d’anxiété.

La formule du “succès” était très simple : les personnes qui prennent des drogues avec des boissons gazeuses diètes et des produits amaigrissants qui contiennent de l’aspartame, puis leur prescrivent des médicaments fabriqués par la même compagnie qui vous a apporté une “douce misère” en premier lieu.

La formule a été mise en œuvre par les entreprises qui fabriquaient et commercialisaient le poison pour la consommation, puis fabriquaient et commercialisaient des produits pharmaceutiques chimiques (ISRS) pour traiter les “symptômes” d’anxiété et de dépression. Bien sûr, ces symptômes n’ont jamais été attribués à des aliments, des bonbons, de la gomme ou de la soude contenant des toxines extrêmes du système nerveux central.

Vous avez le vertige ? Aspartame. Des crises de panique ? Aspartame. Tu as du lait ? Oui, ils commencent à mettre de l’aspartame dans le lait conventionnel. Il se peut même qu’il ne soit pas étiqueté. Préparez-vous à encore plus de cette “douce misère”.

Tel que rapporté par Activist Post :

“Trop de phénylalanine, un composant clé de l’aspartame, peut réduire les taux de sérotonine et entraîner la dépression. Que faudrait-il faire s’ils souffraient, par exemple, de faibles taux de sérotonine qui contribuent à la dépression ?

Oh pourquoi, un inhibiteur sélectif du recaptage de la sérotonine (ISRS) bien sûr ! Eli Lilly, la société pharmaceutique mondiale ayant des liens familiaux étendus avec la famille Bush, a fait approuver son Prozac ISRS en 1987, et le médicament a fait son apparition sur le marché en 1988. En seulement deux ans, le Prozac est devenu l’ISRS “le plus prescrit” aux États-Unis.”

Dépression, anxiété et crises de panique d’origine chimique

Voici exactement comment l’aspartame crée la dépression et exacerbe l’anxiété : L’aspartame tue certains neurones en permettant l’afflux d’une trop grande quantité de calcium dans les cellules.

En imitant les neurotransmetteurs, l’aspartame facilite la transmission de l’information entre les neurones, déclenchant l’invasion de quantités excessives de radicaux libres, tuant les cellules.

Elle ouvre la porte aux “criminels” pour qu’ils s’y précipitent. Cela “excite” littéralement les cellules neuronales à mort. Le terme pour ces toxines est “excitotoxines”, et le MSG (glutamate monosodique), bien trop familier, est la deuxième excitotoxine la plus toxique sur le marché.

Faits effrayants que vous ne connaissez peut-être pas au sujet de l’aspartame

L’aspartame n’a jamais été testé sur l’homme pour sa sécurité.

Plus d’un milliard de personnes consomment quotidiennement de l’aspartame dans leurs aliments et boissons partout dans le monde, croyant que c’est un ingrédient sûr.

L’aspartame est le principal édulcorant utilisé dans les hôpitaux américains par les médecins, les infirmières, les visiteurs et les patients.

Chacun des trois ingrédients de la combinaison chimique synthétique Aspartame – qui contient 50 % de phénylalanine, 40 % d’acide aspartique et 10 % de méthanol – présente ses propres dangers.

La limite recommandée par l’EPA pour la consommation de méthanol est de 7,8 milligrammes par jour, mais une bouteille d’un litre d’une boisson sucrée à l’aspartame contient plus de 50 mg de méthanol ! Les gros utilisateurs de produits contenant de l’aspartame consomment plus de 250 mg de méthanol par jour – c’est 30 fois la limite EPA !

En 2013, l’IDFA (International Dairy Foods Association) et la NMPF (National Milk Producers Federation) ont déposé une pétition auprès de la FDA pour changer l’entité standard du lait plus 17 autres produits laitiers afin qu’ils puissent ajouter l’aspartame de Monsanto et même pas étiqueter les produits en conséquence !

L’aspartame se trouve dans des milliers d’aliments, de boissons, de bonbons, de gommes, de vitamines, de suppléments de santé, de médicaments en vente libre pour adultes et enfants, et même de produits pharmaceutiques.

Au cours des quatre dernières années, l’aspartame a été à l’origine de plus de 75 % de toutes les plaintes relatives aux effets secondaires reçues par le système de surveillance des effets indésirables de la FDA (Adverse Reaction Monitoring System – ARMS).

L’aspartame est interdit par les pays soucieux de leur santé dans le monde entier, en particulier là où il existe un système de santé national.

L’aspartame est surtout connu sous les marques NutraSweet, Equal, Sweet One et Spoonful.

L’aspartame provoque une prise de poids.

Voici une citation du film documentaire Sweet Misery, a Poisoned World :

“L’aspartame est un aliment toxique qui est venu au monde comme un investissement de Donald Rumsfeld, tout en ignorant les effets mortels que les tests ont montré.”

Ce qui suit est une citation directe de la U.S. National Library of Medicine ; National Institutes of Health (NIH) :

“L’aspartame, un édulcorant très répandu utilisé dans de nombreux produits alimentaires, est considéré comme un composé très dangereux. … Les astrocytes sont des cellules gliales dont la présence et les fonctions sont étroitement liées au système nerveux central (SNC). Le but de cet article est de démontrer le rôle direct et indirect des astrocytes participant aux effets nocifs des métabolites de l’aspartame sur les neurones.”

Même une seule utilisation de l’aspartame (50 pour cent de phénylalanine) augmente les taux sanguins de phénylalanine, qui peuvent être concentrés dans certaines parties du cerveau, entraînant une diminution des taux de sérotonine et des troubles émotionnels comme la dépression, ce qui le rend très dangereux pour les nourrissons et les foetus.

Le méthanol (10 % de l’aspartame sous forme d’alcool de bois) est un cancérigène connu qui, lorsqu’il est chauffé par le corps humain, devient du formaldéhyde (liquide d’embaumement pour corps). Ce poison est distribué dans tout l’organisme, y compris le cerveau, les muscles, la graisse et les tissus nerveux, puis pénètre dans les cellules et se lie aux protéines et au matériel génétique (ADN).

Et pour finir, mais certainement pas le moindre : L’ingestion de méthanol cause à la fois des lésions rétiniennes dans les yeux et d’horribles malformations congénitales.

Commencez à recouper les aliments, les boissons, les bonbons, la gomme et les médicaments ; lisez les étiquettes sur tout ce que vous consommez ; filtrez les produits synthétiques ; et mettez fin au cauchemar de l’aspartame.

Source***

Laisser un commentaire