in

Mangez ces aliments naturellement roses contre le cancer du sein

Le rose est devenu un symbole de force et d’espoir pour de nombreuses patientes atteintes du cancer du sein, c’est pourquoi de nombreuses entreprises profitent de cette couleur pendant le mois de sensibilisation au cancer du sein. Cependant, de nombreux produits alimentaires emballés dans de jolis emballages roses sont mauvais pour les gens qu’ils sont censés défendre. Pour éviter de vous laisser berner par ces escroqueries, optez pour des aliments roses biologiques d’origine naturelle.

Les fruits et légumes colorés sont d’excellents ajouts à l’alimentation d’une personne en raison des nombreux nutriments qu’ils contiennent. Chacun de leurs propres profils nutritionnels répond à des objectifs spécifiques tels que la prévention du cancer. Pour vous aider à vous rappeler quels aliments sont excellents contre le cancer du sein, voici quelques fruits et légumes que l’on retrouve naturellement dans différentes nuances de rose.

  • Chou rouge – Comme d’autres légumes crucifères, le chou rouge contient de l’indole-3-carbinol, qui s’est révélé très efficace pour réduire l’incidence du cancer du sein. Il contient également un autre agent de lutte contre le cancer appelé sulforaphane. Ce composé soufré, qui donne au chou rouge son goût légèrement amer, inhibe l’histone désacétylase, une enzyme responsable de la prolifération des cellules cancéreuses. De plus, le chou rouge est riche en anthocyanines qui lui donnent sa couleur unique et contribuent à ses propriétés antioxydantes.
  • Les grenades – Les grenades inhibent une enzyme appelée aromatase qui convertit les androgènes en œstrogènes, ce qui réduit efficacement le risque de cancer du sein hormonodrive. Des études antérieures ont également montré que les grenades sont efficaces contre les cellules souches cancéreuses, qui se différencient en cellules cancéreuses. Les traitements anticancéreux conventionnels comme la chimiothérapie ne sont pas toujours efficaces contre ces types de cellules, ce qui leur permet de former des tumeurs plus invasives et résistantes au traitement.
  • Radis – Un autre légume crucifère ayant un potentiel anticancéreux est le radis, qui contient de grandes quantités de fibres, de potassium, de folate et de glucosinolates. Le dernier composé est décomposé en indole et en isothiocyanates qui empêchent les cellules de devenir cancéreuses. Les radis sont également riches en antioxydants qui empêchent efficacement les cellules cancéreuses du sein de se propager à d’autres parties du corps.
  • Carottes – Les carottes ne sont pas toujours orange. Ils ont aussi des variétés rouges et violettes riches en bêta-carotène, un composé connu pour ses propriétés antioxydantes. De plus, les variétés de carottes non oranges contiennent également l’antioxydant et l’agent anti-inflammatoire anthocyanine. Ces composés préviennent efficacement les dommages causés aux cellules, aux protéines et à l’ADN, ce qui peut contribuer au développement du cancer.
  • Pommes – Les pelures rouges des pommes sont dues à la présence d’anthocyanes qui luttent contre le cancer, semblables à celles que l’on trouve dans le chou rouge. De plus, les pommes contiennent un flavonol appelé quercétine qui a démontré sa capacité à prévenir la croissance du cancer du sein dans une étude in vitro.
  • Betteraves – Les extraits de betteraves empêchent la croissance de tumeurs non seulement dans le sein mais aussi dans d’autres organes. Cet effet anticancéreux est attribué à la présence de bétanine, qui est également responsable de la couleur unique des betteraves. De plus, il réduit également la toxicité et augmente l’efficacité des traitements conventionnels contre le cancer comme la doxorubicine.
  • Patates douces – On trouve de grandes quantités de bêta-carotène dans la chair orange des patates douces. Ce composé réduit le risque de cancer du sein jusqu’à 25 % lorsqu’il est consommé régulièrement. De plus, les extraits de patates douces réduisent également les tumeurs existantes du cancer du sein et empêchent la formation de nouvelles tumeurs en réparant les dommages cellulaires et en régulant la prolifération cellulaire.
  • Raisins – Les raisins rouges sont riches en antioxydants qui réduisent considérablement le risque de cancer. Certaines études suggèrent que cet effet anticancéreux du raisin peut également être obtenu à partir du vin rouge. Cependant, il faut être prudent car l’alcool peut aussi augmenter le risque de cancer.

Written by reformetasante

Laisser un commentaire

5 façons de vous protéger contre le rayonnement des téléphones cellulaires

Vous avez de la difficulté à dormir ? La recherche montre les bienfaits soporifiques des oméga-3