in

Comment régénérer le cartilage des genoux naturellement

Beaucoup d’entre nous, à un moment donné, ont souffert d’entorses douloureuses au niveau des chevilles. Vous avez peut-être entendu dire que la plupart du temps, cette lésion est le produit d’une dégénérescence du cartilage. 

Habituellement, à l’instar d’un adepte de Floride qui a pris contact avec moi, presque personne ne fait attention à ce tissu corporel important. Et bien sûr, cela est dû à notre ignorance de la physiologie et de l’anatomie de notre propre corps. Elle m’a dit qu’elle pratiquait généralement plusieurs heures de jogging près de la côte. Il sent ainsi qu’il effectue une recharge d’énergie qui remplit tout son organisme de vitalité. Il dit que, même s’il a près de cinquante ans, il se sent à l’aise de pratiquer cet exercice tous les matins depuis plus de quinze ans.

Mais il a commencé à s’inquiéter car il ressent depuis quelques mois certaines douleurs au genou.. Cependant, ce n’est que quelques semaines plus tôt qu’il a eu des entorses douloureuses et a décidé de me contacter. En principe, elle souhaitait s’enquérir de la véracité de certains aliments contribuant à renforcer le cartilage. 

Je lui ai dit qu’il n’y a pas que des aliments qui renforcent le cartilage, mais aident également à leur régénération. Ensuite, comme toujours, je me suis mis au travail et j’ai envoyé des informations intéressantes à cet adepte enthousiaste de Floride. 

J’y ai inclus des informations générales sur le cartilage, ses fonctions et quelques idées sur les raisons de sa détérioration. Bien entendu, j’ai décidé d’inclure également une liste des principaux aliments étudiés pour leur effet régénérateur.

Un tel thème illustratif ne méritait pas de passer sous la table. C’est pourquoi, avec beaucoup d’enthousiasme, j’ai décidé de partager ici les points d’intérêt abordés avec mon partisan.

Comprendre le rôle du cartilage dans notre corps

Pour approfondir un peu l’importance du cartilage, il faut mentionner les articulations synoviales. La science a déterminé qu’il s’agissait d’une capsule articulaire recouverte d’une fine membrane (la membrane synoviale) qui excrète un liquide lubrifiant. Il est essentiel de ne pas oublier que toutes les surfaces articulaires sont recouvertes de cartilage. Il a été observé que le cartilage est un tissu durable et résistant. 

Il a été étudié que ce tissu reçoit chaque année en moyenne dix millions de cycles de charge. Si nous l’observons, il est blanc, brillant et ferme. Les chercheurs ont détecté qu’il se nourrissait de liquide synovial. On pense que cela se fait par un mécanisme de diffusion, au moment où l’articulation est soumise à une charge ou à un mouvement.

Fonctions clés du cartilage

Ils ont deux fonctions importantes: d’une part, la surface lisse ainsi que le liquide synovial permettent à l’articulation de glisser en douceur. De plus, il permet une fonction d’amortissement, c’est-à-dire qu’il agit en équilibrant les pressions et les charges axiales exercées sur les joints. Tout cela permet aux os de glisser et de se retourner les uns aux autres, avec un minimum d’usure. Cette fonction est remplie, que ce soit en marchant, en sautant ou en effectuant un autre mouvement répétitif.

Il est important de garder à l’esprit que le cartilage, les os et le liquide synovial sont vulnérables à divers mécanismes pouvant causer des dommages. Un exemple bien connu de dégénérescence progressive des articulations se trouve dans l’ arthrose , qui commence par endommager le cartilage articulaire.

Autant que l’on sache, le cartilage comprend quatre composants principaux: l’eau, les chondrocytes, le collagène et les protéoglycanes. L’eau est dans une proportion proche de 85%. Les chondrocytes sont responsables de la synthèse de la matrice extracellulaire, composant principal du cartilage. Pour sa part, il a été établi qu’il existe cinq types de collagène dans le cartilage, le type II étant le plus important. Le collagène est constitué de protéines fibreuses, qui constituent les “éléments constitutifs” de la peau, des tendons, des os et d’autres tissus conjonctifs.

Dans le cartilage, un réseau en forme de maille est formé lorsque le collagène est entrelacé avec des protéoglycanes ou des protéoglycanes. Cet autre composant du cartilage consiste en une molécule contenant à la fois des protéines et du glycosaminoglycane, un type de polysaccharide.

Que se passe-t-il lorsque le cartilage se détériore?

Nous ne payons pas toujours l’attention nécessaire sur le cartilage. Il est important de garder à l’esprit que le tissu une fois endommagé est assez difficile à récupérer complètement. Ce tissu a tendance à être fréquemment blessé chez les athlètes, les personnes très actives ou les personnes âgées.

Destruction du réseau de collagène

En général, les zones les plus touchées sont: les chevilles, les poignets, les genoux, les épaules et les coudes. L’arthrose est un exemple classique des maux générés par ces dommages. Il est très bien étudié que cette maladie provoque une destruction du réseau de collagène. Cela aussi connu comme l’arthrose ou la maladie dégénérative des articulations. Il s’agit du type d’arthrite le plus répandu, établi selon les statistiques, qui touche actuellement environ 27 millions de personnes sur 25 ans.

Faible capacité d’auto-réparation

Il est également important d’établir que le cartilage peut également être blessé par les effets d’accidents tels que des brûlures graves ou des traumatismes. Nous savons tous que les plaies sont très douloureuses et peuvent même causer des problèmes de mobilité. Malheureusement, le cartilage traumatisé a une capacité limitée de régénération. Cela est dû à sa faible capacité d’auto-réparation compte tenu de sa vascularisation limitée, c’est-à-dire qu’il s’agit d’un tissu élastique dépourvu de nerfs, de vaisseaux sanguins ou de lymphatiques.

Cela se traduit par une faible capacité de réplication des chondrocytes, le type de cellule principale du cartilage. En fait, il a été établi qu’une charge mécanique supérieure au niveau physiologique provoque des altérations du métabolisme du chondrocyte. C’est également une cause importante de la dégénérescence du cartilage. Sont également inclus: le vieillissement, d’autres maladies dégénératives, une activité physique excessive, le surpoids, le stress, la charge ou le transport d’objets lourds et un apport insuffisant en nutriments alimentaires.

Symptômes les plus courants dus à une lésion du cartilage

Ce n’est pas qu’il insiste, mais la science a déjà établi qu’il est essentiel que les cartilages restent en forme. En particulier, ceux qui se trouvent aux genoux, car il leur appartient de supporter le plus de poids possible. Parmi les symptômes les plus courants résultant d’une lésion du cartilage, il est mentionné: 

Présence de douleur lors du mouvement du membre ou de l’articulation 

Instabilité ou limitation du mouvement dans l’articulation 

Il existe un certain nombre de déformations au niveau de l’articulation 

Written by reformetasante

Laisser un commentaire

2 remèdes maison pour soulager les boutons de fièvre

Prendre note des effets secondaires du thé rouge