13 raisons surprenantes pour lesquelles vous avez du mal à dormir paisiblement.

Saviez-vous que plus d’un tiers des adultes ne dorment pas suffisamment et régulièrement ? C’est un adulte sur trois ! Bonjour aux lecteurs bienvenue à un nouvel article Reformetasante! Le temps de sommeil recommandé pour les personnes âgées de 18 à 60 ans est d’au moins 7 heures pour favoriser une santé et un bien-être optimaux.

Dormir moins que cela peut entraîner un risque accru de développer des maladies chroniques telles que l’obésité, le diabète, l’hypertension, les maladies cardiaques, les accidents vasculaires cérébraux et une détresse mentale fréquente. Si vous avez eu du mal à vous endormir ou à rester endormi, il est probable que la cause en soit quelque chose que vous faites ou que vous ne faites pas.

Et dans l’article d’aujourd’hui, nous vous expliquerons les raisons inattendues pour lesquelles vous pourriez avoir du mal à dormir toute la nuit. Qu’il s’agisse de partager votre lit, d’utiliser votre téléphone avant de dormir, de vivre près d’une rue très fréquentée, d’avoir un mauvais matelas, d’être anxieux ou autre, regardez jusqu’à la fin pour connaître toutes ces raisons.

La température : C’est important. Si votre corps est trop chaud la nuit, vous aurez du mal à terminer votre sommeil profond. La température ambiante optimale pour le sommeil est d’environ 65 degrés Fahrenheit. Veillez donc à vérifier le thermostat avant de vous endormir.

Un matelas réfrigérant peut également vous éviter de surchauffer. Il faut également tenir compte de la température de votre corps. Votre corps opère un processus appelé thermorégulation sur un cycle circadien de 24 heures. Cela lui permet d’ajuster votre température centrale.

Une température corporelle plus basse la nuit vous aide à vous endormir plus rapidement et à rester endormi plus longtemps. Vous préférez dormir à des températures froides ou chaudes ? Les changements de température ambiante perturbent-ils votre sommeil ? Dites-le-nous rapidement dans la section « Commentaires » ci-dessous ! Longues siestes de l’après-midi : Une bonne sieste de 20 minutes dans l’après-midi peut vous aider à aborder le reste de votre journée avec un regain d’énergie.

Nous comprenons qu’il peut être difficile de se réveiller après une petite sieste une fois que vous êtes à l’aise. Mais vous ne voulez pas non plus faire une sieste trop longue. Une pause trop longue pendant la journée peut perturber votre corps et vous empêcher de vous endormir le soir.

Partagez votre lit : Le fait de partager votre lit avec un partenaire, qu’il soit humain ou à quatre pattes, réduit considérablement la qualité de votre sommeil. Cela peut être dû au fait qu’ils ronflent, vous entassent, monopolisent les couvertures ou vous mettent mal à l’aise d’une autre manière.

Vous n’allez probablement pas bannir votre conjoint de la chambre à coucher, mais bien qu’un pourcentage étonnamment élevé de couples mariés dorment dans des pièces séparées, vous devez faire preuve de vigilance. La meilleure solution serait de leur donner leur propre lit et d’encourager votre partenaire ronfleur à dormir sur le côté, et non sur le dos.

Utilisez une machine à bruit blanc pour bloquer le son des ronflements faibles ou essayez des bouchons d’oreille si le niveau de décibels atteint un crescendo. La mauvaise collation : Votre collation habituelle au coucher est-elle une ou deux tranches de pizza ou un sac de frites ? Si c’est le cas, ne soyez pas surpris lorsque vous êtes éveillé et que vous fixez votre plafond.

Un plein chargement de graisses ou de protéines juste avant le coucher surcharge votre système digestif, ce qui rend votre sommeil difficile et peut vous donner des brûlures d’estomac. Mais les douleurs dues à la faim peuvent également vous réveiller, tout comme les gouttes de glycémie précipitées pendant la nuit.

Prenez une petite collation avant de vous coucher. Il devrait être plus lourd en glucides complexes, plus léger en protéines, mais inclure les deux. Parmi les bons choix, citons un petit bol de céréales complètes et de lait, une tranche de dinde de charcuterie enroulée autour d’une branche de céleri ou un fruit tartiné de beurre de cacahuète.

Vous vivez près d’une rue très fréquentée : L’une des raisons pour lesquelles la population urbaine a du mal à dormir la nuit est que la vie nocturne animée est une entrave au sommeil paisible. La situation est encore pire si vous vivez près d’une rue très fréquentée où les véhicules circulent toute la nuit, comme l’a révélé une étude.

Le bruit d’une rue animée peut être un facteur majeur de perturbation du sommeil. Si vous ne pouvez pas vous déplacer, essayez d’utiliser des aides au sommeil comme des bouchons d’oreille et des machines à bruit blanc pour éloigner le bruit. Utiliser le téléphone avant de se coucher : si vous vous êtes déjà retrouvé à vérifier frénétiquement vos e-mails avant de vous coucher, vous n’êtes pas le seul, surtout si vous faites partie d’une population jeune.

Quatre adolescents sur cinq déclarent dormir avec leur téléphone dans la chambre, et d’innombrables adultes le font également. Beaucoup admettent même qu’ils vérifient leur téléphone portable après s’être couchés. La lumière bleue artificielle émise par les écrans retarde votre rythme circadien et supprime la mélatonine, une substance chimique naturelle qui indique à votre corps qu’il est temps de dormir.

Lorsque vous fixez votre téléphone juste avant de vous coucher, votre corps se réveille et devient plus alerte. Votre rythme naturel est perturbé, et vous risquez de vous réveiller plus souvent pendant la nuit et d’avoir une qualité de sommeil moindre.

Il existe une solution simple à ce phénomène de lumière bleue, bien que ce ne soit pas facile. N’utilisez pas votre téléphone ou votre ordinateur juste avant de vous coucher. Si vous utilisez votre téléphone comme réveil, achetez une horloge bon marché pour pouvoir laisser votre téléphone en dehors de la chambre pendant toute la nuit.

Vous en faites trop avant de vous coucher : Selon un sondage, pendant l’heure qui précède le coucher, environ 60 % des gens font des tâches ménagères, 37 % s’occupent des enfants, 36 % ont des activités avec d’autres membres de la famille, 36 % sont sur Internet et 21 % font des travaux liés à leur travail.

Travailler jusqu’à l’heure du coucher ne vous donne pas la possibilité de vous détendre et de préparer votre corps au sommeil. Prenez l’heure qui précède le coucher pour passer de la personne qui peut tout faire à celle qui peut dormir.

Lisez un livre, prenez un bain – tout ce qui vous permettra de vous sentir le plus détendu. Vous vous sentez poussé à vous endormir : Avez-vous l’impression que vous devez vous endormir immédiatement lorsque votre tête touche l’oreiller ? Votre emploi du temps est-il si chargé que vous vous sentez obligé de dormir suffisamment chaque nuit ? Le sommeil ne doit pas être ressenti comme une corvée.

Même si vous ne pouvez pas vous endormir tout de suite, le repos au lit est toujours bénéfique. Ne vous mettez pas trop de pression pour vous endormir avant une certaine heure. Laissez votre cerveau et votre corps faire ce travail tout seul.

Caféine en fin d’après-midi : Vous savez qu’une tasse de café au coucher est une mauvaise idée, mais saviez-vous que la demi-vie de la caféine est de trois à cinq heures. Cela signifie que seule la moitié de la dose est éliminée pendant ce temps, laissant l’autre moitié s’attarder dans votre corps.

C’est pourquoi une tasse de café en fin d’après-midi peut perturber votre sommeil plus tard dans la nuit. Bien que les effets de la caféine sur vous dépendent de votre tolérance, de la dose et de votre âge, il est préférable de maintenir votre consommation en dessous de 400 milligrammes par jour et de vous tenir éloigné des sources de caféine après l’heure du déjeuner.

Alcool et cigarettes avant le coucher : de nombreuses personnes se tournent vers l’alcool pour se détendre, mais celui-ci perturbe votre repos une fois que vous vous êtes endormi. L’alcool augmente une substance chimique dans votre cerveau, l’adénosine, qui vous aide à vous endormir.

Cependant, la poussée de cette substance chimique s’estompe aussi vite qu’elle est venue, et vous vous réveillez avant de vous sentir reposé. Un bonnet de nuit peut également provoquer des sorties aux toilettes pendant la nuit. Une autre conséquence malheureuse est que l’alcool détend les muscles de votre gorge, ce qui entraîne une augmentation des ronflements qui peuvent également vous réveiller.

Si le fait de fumer des cigarettes ou de s’évaporer peut également être un mécanisme calmant, il entrave aussi votre repos. La nicotine est un stimulant, elle perturbe donc votre rythme circadien et rend votre corps plus alerte tout au long de la nuit.

De plus, il a été suggéré que les fumeurs ressentent le manque de nicotine pendant leur sommeil, ce qui entraîne davantage de troubles du sommeil. Vous dormez sur le mauvais matelas : Si vous avez essayé plusieurs remèdes et que vous ne trouvez toujours pas la raison pour laquelle vous ne pouvez pas dormir toute la nuit, il est peut-être temps de vous pencher sur votre matelas.

Un vieux matelas est incapable de supporter le poids de votre corps et, avec le temps, il s’use sur les points de pression de votre corps. Par conséquent, le flux sanguin d’un côté de votre corps peut diminuer, ce qui entraîne une gêne dans le sommeil.

Cela crée des douleurs et de la fatigue le lendemain matin. Une étude sur les personnes âgées a révélé que celles qui dormaient sur des matelas inconfortables souffraient d’un degré d’insomnie plus élevé. Quel que soit votre âge, votre matelas ne doit être ni trop ferme ni trop mou pour une nuit de repos idéale.

Choisissez judicieusement votre prochain matelas et changez-le tous les dix ans. Le choix du bon matelas est très important, non seulement pour votre sommeil, mais aussi pour votre santé.

Vous ne faites pas d’exercice : Une autre raison pour laquelle vous ne pouvez pas dormir peut être due à l’inactivité pendant la journée. Beaucoup d’entre nous ont des emplois sédentaires qui ne nécessitent pas beaucoup d’activité physique.

Bien que ce soit un excellent moyen d’être à l’aise et détendu au travail, cela laisse votre corps plein d’énergie inutilisée la nuit. Le fait de pratiquer quotidiennement une activité physique ou un programme d’exercices pourrait contribuer grandement à apaiser votre corps et votre esprit pour une nuit de sommeil paisible.

Vous n’avez pas besoin d’aller écraser des poids à la salle de sport pendant des heures, mais le simple fait de bouger votre corps pendant une demi-heure ou plus par jour améliorera votre sommeil. L’anxiété : L’anxiété est liée à la nécessité de rester en phase avec la société moderne.

Nous travaillons beaucoup trop, nous nous détendons beaucoup trop peu et nous nous préoccupons beaucoup plus que nous ne le devrions de ce que tout le monde pense de nous. Tout cela se traduit par une seule chose : l’anxiété existentielle, qui est un facteur majeur de l’insomnie.

Cependant, l’apprentissage de quelques techniques simples de méditation peut vraiment vous donner un avantage concurrentiel face à cette anxiété, en vous aidant à obtenir un sommeil bien nécessaire. Avez-vous le sommeil léger ou lourd ? Quelles sont les causes qui perturbent votre sommeil ? Faites-le nous savoir dans la section « Commentaires » ci-dessous !